Les nuits blanches

Tu es la lune
qui marque le pas sur la terre;
solitario, marches sans ma aucune.
E sei un viaggiatore qui in mezzo alla tua
croce con un senatore o una duna,
inteso come un raggio di sole.
Moi, pèlerin, j’ai eu l’honneur
d’échanger to to the historires,
de pouvoir, même pour peu
te parler, que tu n’appartiens pas à ces lieux;
dai colori delle voyelles
e dai tuoi profumi di fiori di soia
più duri d’indolenza.
Suis-je fou, si je vois les fées danser
quand elles nous voient parler?
Si les caprices des fumées of brasiers
suivent les paroles
et les feux follets,
È indiquente un chemin
qui se perd nel forêt
de ton ciel.
Il resto encore de il poussière d’étoiles sur mes lèvres.
Tu vas encore te pencher pour the caregiver with a
baiser
dont the souvenir même les larmes
ne peuvent laver?